Comment fonctionne le classement ATP

Le classement ATP : Comprendre pour mieux parier

Le tennis est un sport très intéressant à parier. Il est d’ailleurs le 2eme sport le plus parié en France en terme de mise et du nombre de paris après le football.

En plus d’être un sport passionnant, il offre de nombreuses opportunités aux parieurs. En effet, la saison de tennis dure globalement 11 mois ( de Janvier à Novembre [ même Décembre, pour les connaisseurs en Challengers ] ) ce qui permet de parier toute l’année et propose de très nombreux matchs aux 4 coins du globe.

Mais c’est aussi un sport qui a aussi de nombreuses subtilités qui échappent la plupart du temps aux parieurs. De ce fait, ils perdent leurs paris en oubliant de prendre en considération des éléments essentiels mais spécifiques au tennis. En effet, prendre en considération les paramètres classiques et communs à tous les sports ( Etat de forme, H2H, météo, surfaces … ) ne suffit pas. Chaque tournoi de tennis se joue sur une surface différente, a une dotation différente, rapporte un nombre de points différents aux joueurs, qui doivent défendre ces points d’une année à l’autre. De ce fait, la motivation des joueurs est grandement impactée.

Pour vous aider à analyser le tennis de manière la plus professionnelle possible, je vais résumer en simplifiant tous les tenants et aboutissants d’une saison de tennis.
Pour cet article, je vais m’en tenir au circuit ATP, c’est à dire aux hommes, comme c’est la partie que je maitrise le mieux.

LE CLASSEMENT ATP

Comprenez ce classement

Comme dans la majorité des sports individuels, il existe un classement en tennis pour les joueurs. Pour les femmes, on parle de classement WTA. Pour les hommes, ce qui nous concerne, on parle du classement ATP.

Pour être le mieux classé possible, les joueurs participent à des tournois et y gagnent des points en fonction de leurs parcours. Il existe plusieurs catégories de tournois : les Grands Chelem, qui sont les plus gros tournois, en 3 sets gagnants et qui proposent le plus de points. En suite les tournois ATP, les Challengers et enfin les futures. Chaque type de tournoi a une dotation différente et apporte un nombre de point différent.
Je ne vais parler que des tournois du Grand Chelem et les tournois ATP comme les sites de paris sportifs Français ne proposent pas de parier sur les tournois Challengers & Futures.

LES POINTS ATP

Comment monter dans le classement? 

En fonction de leur prestation dans les différents tournois, les joueurs engrangent des points. Sur un tournoi du Grand Chelem, qui sont les plus gros tournois de l’année, le gagnant remporte 2000 points, le finaliste 1200, les demi-finalistes 720, et ainsi de suite. Les Masters 1000 rapportent 1000 points aux vainqueurs, Les ATP 500, 500 points et les ATP 250, 250 points. L’ATP World Tour Final permet d’obtenir 1500 points maximum.

Les tournois Challengers entre 125 et 80 points en fonction de leur importance. La Coupe Davis peut aussi ramener des points. Les Jeux Olympiques ne rapportent plus de points depuis Rio en 2016.

COMMENT EST CALCULE LE CLASSEMENT ATP ?

Le classement ATP est mis à jour toutes les semaines et prend en compte les résultats des 52 dernières semaines en se basant sur des critères de points bien définis. Mais ( grosse spécificité du tennis ) tous les points gagnés par un joueur sur un an ne sont pas pris en compte pour le classement ATP.

En effet, ne compte que les points gagnés sur les 4 Grands Chelem, les 9 Master 1000, l’ATP World Tour Final ( pour les 8 joueurs les mieux classés à la fin d’année ), et les 6 meilleurs résultats sur les tournois ATP 500, 250, challenger et Futur.

Les points ATP servent donc à déterminer le classement. Et en fonction de ce classement, le joueur intègre plus facilement les gros tournois et/ou est directement inscrit dans le tableau principal sans passer par les qualifications. Et plus le joueur est bien classé, plus il participe à des tournois avec des meilleures dotations.

LES “POINTS A DÉFENDRE”

Comme expliqué au dessus, l’ATP ne prend en compte que les résultats sur les 52 dernières semaines. D’une saison à l’autre, la date des tournois ne change pas. De ce fait, les points acquis dans un tournoi sont conservés par le joueurs jusqu’à l’année suivante. On parle donc de “points à défendre”. En effet, par exemple, dans un master 1000, si un joueur gagne le tournoi en 2018, il empoche donc 1000. L’année suivante, si il perd en 1/8 de finale, il n’empochera que 90 points. Il perdra donc 910 points au classement ATP entre les 2 saisons.

D’une saison à une autre, un joueur devra donc faire aussi bien que l’année précédente dans un tournoi donnée, pour ne pas perdre de points et du coup baisser au classement ATP. Dans le cas contraire, pour viser plus haut dans le classement, le joueur devra faire mieux (ou éventuellement attendre que ses adversaires fassent moins bien) que la saison précédente. Si un joueur ne vient pas défendre ces points à un tournoi ( forfait, inscrit à un autre tournoi … ), il perdra tous les points gagnés l’année précédente dans cette même compétition.

EXEMPLE

Pour illustrer ces propos pour qu’il soit le plus concret possible, je vais prendre comme exemple le cas du joueur Serbe Filip Krajinovic.

Depuis plusieurs saison, le Serbe oscillait entre la 80eme et la 150eme place ATP. C’est donc plutôt un joueur de Challenger, d’ATP 250 voir 500.
Le Lundi 30 Octobre 2017, il occupe la 77eme place mondiale avec 681 points. Il participe au Master 1000 de Paris ou il n’a aucun point à défendre.
Durant la semaine, il sort des qualification et il parvient en finale du Master 1000 de Paris ( ce qui est un exploit pour un joueur de ce classement ). Il gagne donc 617 points ( 17 points pour les qualifications + 600 points pour sa finale ) portant son total à 1299. Il passe donc de la 77eme place au classement ATP au 33eme rang.

Cela lui permet donc d’intégrer les Grands Chelem en temps que tête de série et les ATP 1000 sans passer par la case qualifications.

Un an plus tard, le Lundi 29 Octobre 2018, Krajinoc est 34eme mondial avec 1235 points. Il doit donc se rendre retourner au Master 1000 de Paris pour défendre 50% des points de toute sa saison sur un seul tournoi. Mais il se fait éliminer au 1er tour.
Il perd donc ces 617 points ( défaite en 64eme de finale ) et dégringole à la 93eme place mondiale.

Cela lui permet donc d’intégrer les Grands Chelem en temps que tête de série et les ATP 1000 sans passer par la case qualifications.

Un an plus tard, le Lundi 29 Octobre 2018, Krajinoc est 34eme mondial avec 1235 points. Il doit donc se rendre retourner au Master 1000 de Paris pour défendre 50% des points de toute sa saison sur un seul tournoi. Mais il se fait éliminer au 1er tour.
Il perd donc ces 617 points ( défaite en 64eme de finale ) et dégringole à la 93eme place mondiale.

ÉLÉMENTS A PRENDRE EN CONSIDÉRATION POUR LE PARIEUR

 

  • Les résultats de la saison précédente : Pour bien analyser un match, il faut savoir si le joueur a des points à défendre ou non sur le tournoi auquel il participe. En effet, un joueur qui a gagné le tournoi ou fait finale l’année précédente a tout intérêt à aller le plus loin possible l’année suivante afin de sauvegarder le maximum de points. Cela influence la motivation du joueur.
  • Le Calendrier : un joueur peut “balancer” un match ou un tournoi car la semaine d’après il y a un tournoi important ( master 1000 – Grand Chelem ) ou parce qu’il a des points à défendre sur un tournoi la semaine suivante. Il faut donc regarder quel est le tournoi la semaine suivante et/ou les points que le joueur doit y défendre. Si un joueur classé TOP 20 participe à un tournoi 250 qui précède un Master 1000, il y a une chance pour qu’il ne joue pas à 100% afin de ne pas arriver fatigué ou blessé la semaine suivante. Cela n’est pas du tout une vérité absolue mais un élément à prendre en compte.